Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2021 3 29 /12 /décembre /2021 13:49

Quand j’ai eu 6 ans, j’ai posé cette question à mes parents :  

  • A quoi ça sert, la vie ? 

Ils ont ri. Ils ont eu tort. C’était une vraie question. J’ai passé les 36 ans qui ont suivi à trouver une réponse moi-même. J’ai fini par trouver. 

La vie, ça sert à chercher et à trouver les gens qui valent la peine d’être rencontrés. Partager avec eux des moments privilégiés, les aimer, et se séparer avec des souvenirs pleins de chaleur. 

A l’aube l’année 2022, c’est une réponse dont il est difficile de se satisfaire. Peu de personnes ont l’ambition, dans leur vie, d’être quelqu’un qu’il vaut la peine d’avoir rencontré. S’il y a bien quelque chose que 2020 et 2021 ont prouvé, c’est que l’humanité n’a pas grand-chose à apprécier en elle. En cas de crise majeur et de danger imminent, elle accélère sa destruction par pure bêtise 

Ce n’est pas non plus une découverte surprenante, les évolutions de la société durant ces dernières décennies étaient assez révélatrices de cet état de fait. En tout cas, je n’en suis plus au stade du dégout ou de la révolte. J’ai accepté. L’humanité est bête. Mais elle n’en est pas moins la seule raison que j’ai d’exister. 

Je n’ai pas eu une vie très rose, et j’ai eu tout le contraire d’un rapport à l’autre serein. J’ai été rejetée, j’ai été méprisée, j’ai été trahie, j’ai été haïe, j’ai été trompée, j’ai été ignorée. Mais j’ai tellement frappé à toutes les portes, tellement essayé toutes les bifurcations qu’à force, j’ai quand même eu la chance de rencontrer deux ou trois personnes qui valaient la peine d’être rencontrées, de vivre des bons moments avec elles, et d’emmagasiner des souvenirs chaleureux. Avec le temps, j’ai perdu en résilience, je suis aussi prudente que possible, je regarde bien où je mets les pieds sur les chemins que j’emprunte, et j’examine bien les portes avant d’y frapper. Mais je continue à essayer de frapper aux portes, et je continue à avoir le cœur qui bondit d’espoir chaque fois qu’une porte s’ouvre. La plupart du temps, il ne se passe rien après que la porte ait été ouverte. Dans pas mal de cas, elle s’ouvre sur une déception, malgré ma prudence. Mais de temps en temps, il y a encore une rencontre. Et s’il n’y en avait plus, après tout, ce ne serait pas grave. J’ai déjà vécu suffisamment de belles rencontres pour que ça justifie les efforts que j’ai fait pour survivre jusqu’à ce jour. Je continue d’essayer parce que tant que je suis en vie, il faut que j’essaye de rencontrer des gens, c’est la seule occupation intéressante à laquelle je puisse me consacrer. Mais ceux que j’ai déjà rencontré, c’est déjà assez bien comme ça, je suis déjà bien assez riche. 

Alors je ne vous souhaite pas une bonne année 2022. Ce ne sera sûrement pas une bonne année, ce sera peut-être tout au plus une année moins pire que la précédente. Mais je vous souhaite de vous rencontrer. Et je vous souhaite de vous aimer. Je vous souhaite de vouloir mériter être aimé en devenant la meilleure version de vous-même. Je vous souhaite de vouloir protéger ceux que vous aimez et d’agir en conséquence. Je vous souhaite de vouloir sauver l’humanité et d’agir en conséquence. Je vous souhaite de faire de votre mieux, comme moi, je vais continuer à faire. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

K
Coucou Tchoucky,<br /> Quel beau texte, si profond et qui pourrait également résumer ma quête à moi aussi. Grâce à youtube, j'ai eu le sentiment de t'avoir rencontrer, une rencontre curieuse car à sens unique, mais si réjouissante à la sortie de chaque vidéo de Ces dessins animés là qui méritent qu'on s'en souvienne. Je suis ta chaîne à toi et Al depuis un sacré moment, mon abonnement a été contemporain à la sortie de la vidéo de Funky cops, c'est dire, neuf ans d'après youtube ! <br /> Ce regard qui est le vôtre sur des souvenirs d'enfance dont personne d'autre ne parle vraiment, avec toute l'érudition de ton métier, cette capacité d'offrir à ces madeleines de Proust leur entière composition chimique et leur recette, c'est proprement merveilleux. <br /> Ces petites interactions en plus des vidéos, les concours pour deviner le thème de la prochaine vidéo, vraiment sympathique, je me souviens encore de l'arôme de mes lauriers pour avoir trouvé Draculito ! Merci d'avoir construit ce petit royaume sur internet où l'on vient passer de bons moments. Pour moi, ils ont été résilience, plaisir et joie, un long fil rouge dans ma petite vie d'internaute, et je continuerai à vous mendier à tous les deux, dès que l'occasion se présentera, une review sur Beetlejuice, Tom Sawyer ou la Famille Pirate !<br /> Mais tout comme toi, je comprends la prudence et les modalités d'interaction dans les espaces. J'ai cru remarquer que beaucoup des gens qui prennent l'initiative du contact le font de façon intéressée ou selon des pulsions psychologiques de personnalités particulières (le lieu commun du pervers-narcissique, malgré son inexistence médicale, suffira à illustrer mon propos). Je rêve moi aussi d'un jour découvrir cette onde radio juste et réciproque où l'on peut rencontrer des gens simplement pour s'émerveiller ensemble, en retenant le constructif tout en désamorçant les enjeux sociaux. <br /> Courage à tous dans cette Quête du Bonheur, le contexte actuel est difficile, personnellement, j'ai tellement mal vécu le confinement que j'ai supprimé tous mes comptes de réseaux sociaux sauf twitter, le seul me permettant de rester anonyme, et j'ai développé une phobie de Microsoft Teams qui depuis deux ans me fait office de lieux de travail. Voici, en tant que simple viewveure, plutôt silencieuse, je voulais exprimer à toi Tchoucky, en plus de mes vifs remerciements pour tout ce que ton travail m'a apporté. A tous, à nouveau, tous mes voeux de courage ! Bises, Kanzaki
Répondre