Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 20:42

La première phrase est toujours la plus dure. C'est pour cela que passer d'un chapitre à un autre est si difficile, pour moi. Tout dépend de ça. Si je trouve une bonne phrase d'accroche pour démarrer, le reste du chapitre coule tout seul. Tant que je ne trouve pas, j'ai beau savoir ce qui doit arriver dans le chapitre, comment je dois le dire, rien à faire, ça ne démarre pas. J'ai besoin de cette première phrase comme tremplin. Si je la loupe, tout le chapitre est en porte-à-faux. C'est assez terrible pour quelqu'un qui, comme moi, écrit en général une histoire pour sa fin.

Me voilà donc, ce soir, en train de chercher la première phrase de ce blog, avec la même angoisse, et la même exigence. Il s'agit de ne pas me louper. Une phrase pour vous accueillir, vous expliquer mon but et vous donner envie de rester. "Bienvenue" a quelque chose d'inadéquat quand on songe qu'il s'agit du troisième blog que je commence, et que les premiers visiteurs, ceux qui liront cet article, ont certainement lus les deux autres. On ne dit pas bienvenue aux vieux amis qui vous visitent depuis longtemps. On leur dit "bonjour, ça faisait longtemps !".
 

Mais je ne peux pas dire ça non plus, parce que ce que je commence aujourd'hui n'est pas sensé ressembler à ce que j'ai déjà fait. Mon premier blog était un patchwork de réflexions, citations, anecdotes, écrits inclassables, photos, dessins, livraisons de mon âme à domicile, et son but était simplement que même les amis avec qui je parle peu sachent ce que je deviens et où j'en suis. Je l'ai arrêté quand "ce que je deviens" s'est mis à être une histoire trop triste pour la raconter. Mon deuxième blog avait pour but de témoigner d'une situation difficile à laquelle les imperfections de notre système m'ont confrontée. Il devait servir de preuve pour ceux qui luttent pour demander à ce que ce système change. Mon témoignage ayant été livré en son entier, et mes forces n'étant pas suffisamment grandes pour participer davantage à cette lutte, j'ai cessé d'y écrire, et choisi de tourner la page.

Aujourd'hui, je suis auteur d'ouvrages numériques publiés par une jeune maison d'édition dont j'ai l'intention de soutenir le développement par tous les moyens qui me sont possibles. Ce projet sera le sujet de ce blog. J'y parlerai des raisons qui me poussent à m'y investir. J'y parlerai de mes activités d'auteurs pour cette maison d'édition. J'y parlerai d'écriture, de livre, d'amour du livre, d'amour de l'écriture. J'y parlerai de moi en tant qu'auteur, de moi en temps que collaboratrice bénévole de ma maison d'édition, de moi en tant que lectrice, aussi, de moi en tant que personne qui aime les livres, la culture, et veut échanger autour.
Il me faut seulement une phrase pour commencer. La première phrase est la plus dure, ensuite tout le reste coule de source.

Ce blog est sensé être comme la pièce où on se retire pour écrire, mais où on accueille quand même ses amis, en les autorisant à fouiller ses papiers pour savoir où on en est de son travail. Quelle phrase dit-on, pour accueillir dans un lieu comme ça ?

Entrez, faites comme chez vous, ne faites pas attention au désordre. 



Partager cet article

Repost 0
Published by OverBlog - dans Méta-écritures
commenter cet article

commentaires

Clics Pratiques

  • : Au foutoir de la fiction
  • Au foutoir de la fiction
  • : Théories de la lecture, de l'écriture, de la fiction et de son effet sur la réalité, productions d'écrivailleuse et nouvelles de moi.
  • Contact

Vous Cherchez Quelque Chose ?

Me Connaître